Qui suis-je

Mon Parcours :

Lorsque j’ai 12 ans, ma mère est opérée d’un cancer du colon après quarante années d’une assiette de grand n’importe quoi. A cette époque, le lien entre alimentation et santé n’est pas largement reconnu. Pourtant, elle décide de miser sur une réforme alimentaire profonde pour éviter toute rechute. C’est pour moi le début d’une longue liste d’explorations culinaires et nutritionnelles, passant par la découverte du végétarisme, du crudivorisme, de la macrobiotique, du régime paléo, etc…  En gros, toutes les mouvances que ma mère expérimente à nos dépens.

Parce que l’alimentation s’avère vite n’être qu’un pilier de la santé globale, je suis très tôt amenée à expérimenter de nombreuses thérapies alternatives  (kinésiologie, acupuncture, énergéticiens, hypnotiseurs, la liste est longue…). C’est ainsi que j’ai rapidement ressenti  les bienfaits et la nécessité d’une prise en charge holistique.

A 23 ans, je finis des études d’archéologie de l’Antiquité à l’Université Libre de Bruxelles. Je décide de partir quelques mois en Inde avant de me lancer dans « la vie active ». C’était sans compter sur une rencontre à Rishikesh avec un certain type de yoga, traditionnel et puissant, le Kundalini yoga. Jusque là, je pratiquais assidûment, depuis plusieurs années, le Tai Chi Chuan et le Qi Gong. J’espérais un jour pouvoir entamer une formation poussée en Asie pour devenir professeur. Mais la rencontre avec le Kundalini yoga en fin de parcours fut si forte que j’arrêtai toute autre pratique et plongeai dans son étude pendant trois ans, pour enfin pouvoir ouvrir mes premiers cours en 2011 à Bruxelles.

En parallèle, je suis à plusieurs reprises les trois modules de formation sur le Profilage alimentaire dispensés par Taty Lauwers, en tant que son assistante.

L’école de formation pour devenir professeur de Kundalini yoga se trouve également être un centre de développement personnel. Ce yoga bouscule tellement l’ordre intérieur pour celui qui se laisse traverser par la pratique quotidienne, qu’un  accompagnement thérapeutique est proposé en parallèle. Tout naturellement, je décide  de devenir thérapeute holistique dans cette même école. Cette formation intense est puissante et très spirituelle et transforme l’être en profondeur. Il me manquait encore un pan de connaissance plus concret, plus rationnel, vu que  l’ « exploration de soi » n’est qu’un pilier du bien-être global.

De passage à Toulouse, je découvre l’EIBE, Ecole Internationale de santé/Bien-être, dont le but est de former des Praticiens en Santé Naturelle. Nombre de leurs formateurs sont des professionnels de santé diplômés d’État et la théorie enseignée est de niveau universitaire. C’était exactement ce qu’il me fallait, parce que je ressentais le besoin d’acquérir un bagage théorique solide, ayant rencontré sur mon chemin tellement de « thérapeutes » autoproclamés. Durant cette formation, je suis formée à la médecine chinoise, à la naturopathie et à la phyto-micronutrition.

Diplômes et certifications :

• Diplômée de l’École Internationale de Santé Bien-être de Toulouse ( EIBE 2014-2016). Formation de médecine chinoise et de naturopathie dispensée par des médecins et professionnels de santé diplômés d’État (dont l’objectif
est la réorientation des patients souffrants de troubles fonctionnels).
• Certifiée en Profilage et Audit Nutritionnel selon Taty Lauwers (Belgique 2008-2009)
• Certifiée praticienne de Sotaï (Sotaï France à Montauban en 2016-2017)
• Diplômée en tant que professeur de Kundalini Yoga (École du Tantra à Juillac 2009- 2012)
• Certifiée en Relaxothérapie (centre de relaxothérapie de Bruxelles – 2009)

Me contacter